Café-in partie 1 – Sophie Santoromito Pierucci

cafe-in---tome-1-912571-250-400

BMR – 2017 – 339 pages

••••• Résumé

Kim a perdu foi en l’amour, mais pas en l’avenir ! Ambitieuse et impulsive, elle profite de la vie sans rien se refuser, prend son pied avec des inconnus et dirige, avec ses deux meilleures amies – et dans la plus grande discrétion ! –, une entreprise, un peu particulière, qu’elles ont montée de toute pièce. Oui, sa vie était parfaitement rodée… avant ce café. Avant Max, qui s’entête à vouloir la connaître, lui réapprend à aimer et chamboule son monde. Quel monde ? Celui où s’envoyer en l’air n’est pas un tabou et où aucun sentiment n’est admis… a priori.

••••• Mon avis
J’ai adoré
Tout d’abord, je tiens à remercier Netgalley et Myriam pour ce service presse et leur confiance.
Pourquoi ai-je choisi ce roman ? : Tout simplement car le résumé a su aiguiser ma curiosité et visuellement, j’aime beaucoup la couverture très new-yorkaise. 
Kim est une jeune femme indépendante et riche. Avec ses deux meilleures amies, elle crée une société d’un genre très particulier sous un nom d’emprunt. Sa famille ne doit en aucun cas connaître son activité. Elle veut s’en sortir seule sans que son patronyme y soit associé. Elle veut faire ses preuves et c’est tout à son honneur. 
Depuis son arrivée à New-York, Kim a fait une croix sur les hommes. Exit, les parties de sexe sans lendemain et surtout sans attaches…, enfin jusqu’à ce qu’elle renverse son café sur un inconnu, Max.
Max est un homme assez secret et plutôt mystérieux. On devine assez rapidement qu’il cache quelque chose mais j’hésitais sur la nature du problème. L’auteur a réussi à le rendre très intriguant. Les rebondissements s’enchainent et on comprend vite que leur relation ne sera pas un long fleuve tranquille.
Piquant, drôle, ce roman ne m’a pas laissé indifférente. Premièrement, l’auteur nous livre une héroïne avec du caractère et riche. Cela change et ça fait du bien. Deuxièment, Kim est une bosseuse qui fait tout pour réussir alors qu’elle pourrait profiter de l’argent de sa famille. Et pour finir, le suspens est bien maintenu et nous tient en haleine tout au long de notre lecture.
••••• Pour conclure

Non mais c’est quoi cette fin, vivement le 3 juin pour avoir la suite.

Assise sur un tabouret face au bar, je portai mon verre à la bouche. Les saveurs du rhum me rappelèrent la plage de Cuba où je m’étais rendue avec mes meilleures amies il y avait plus d’un an. Un voyage que nous avions effectué pour fêter la fin de nos études de commerce international. Une année sabbatique plus tard, nous fondions notre société. Presque sabbatique. Disons que nous avions pu collecter des informations, établir des collaborations et créer notre carnet d’adresses, tout en nous divertissant. Non… seulement moi… Il fallait dire que j’avais à oublier, et surtout à remplacer ou à découvrir, au choix. Quoi qu’il en soit, j’avais bien profité de mon célibat et c’était toujours le cas. Mes pratiques sexuelles pourraient en choquer plus d’un. Je faisais partie de ces filles sans attaches, libre dans leur tête et avec leur corps. Je prenais du plaisir avec des inconnus croisés un soir et que je ne revoyais plus. Ce dernier point était essentiel. Voilà pourquoi je ne sortais jamais seule à New York. J’évitais ainsi la tentation, la rencontre et la frustration de me refuser du bon temps avec un homme. Alors pourquoi j’étais là? Une nouvelle gorgée. Mmmh. Juste pour ça. Seulement décompresser avec un mojito. Je me le répétais encore, pas de sexe à New York!

••••• A qui plaira ce livre ?

A toutes les personnes aimant plonger dans une lecture sans avoir envie de relever la tête.

Carole

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s