Interview S.C Rose

une-romance-inattendue-829909

S.C. Rose est une jeune mère de famille de presque 30 ans, de nationalité Suisse. Depuis toujours, elle s’invente des histoires, des mondes imaginaires. Combien de fois lui a-t-on répété qu’elle était trop souvent dans la lune et pas assez sur terre?  

C’est une auteure que j’ai découvert grâce à son roman « L’accord parfait  » qui est un énorme coup de coeur (cf chronique). N’hésitez pas à la suivre sur Facebook.

Que signifie S.C?

Alors, S.C. sont mes initiales, tout simplement. Et Rose, ma couleur préférée.

Depuis combien de temps écrivez-vous?

Je dirai que j’écris depuis toujours, ou presque. Avant, je le faisais simplement dans ma tête. Au début, je réécrivais des histoires, pour les arranger selon mes propres goûts, puis j’ai commencé à en inventer. J’ai vraiment passé à l’écriture proprement parlé en 2014. Et depuis,  je suis incapable de m’arrêter !

Vos sorties de livres s’enchainent, comment vous organisez-vous pour tenir ce planning?

Oh la la ! En réalité, plus je m’organise, moins je suis productive ! Je ne sais pas pourquoi, mais dès que je m’impose un planning précis, avec date et tout, c’est le blanc complet ! Pas par manque d’idées, mais par manque d’envie. Si je suis obligée de faire quelque chose, forcément, je ne veux pas le faire ! Donc pour tenir un planning, c’est l’horreur ! C’est d’ailleurs pour ça que les sorties de mes livres sont régulièrement repoussées. Je tente donc une autre manière de procéder, mais je ne sais pas encore si elle sera payante ou pas ! J’ai prévu mes futures sorties par année, on verra si j’arrive à être plus rigoureuse ainsi…

Exercez-vous une autre activité?

Au début, oui, j’avais un job à temps partiel à côté. Mais pour des raisons familiales, j’ai dû arrêter cette activité afin de pouvoir rester à domicile. Depuis, j’essaie de vivre de ma plume. Et pour le moment, ça fonctionne plutôt bien. Pourvu que ça dure !

Où puisez-vous votre inspiration?

Partout. Même si je pense que ma folie intérieure est ma plus grande source d’inspiration !  Ça peut venir d’une simple phrase – dans un livre, dans la rue, à la télé, n’importe où –, d’une image, d’une personnalité, d’une situation… Cela me vient vraiment de partout et je ne peux jamais le prédire. Parfois, on est au resto avec mon époux, on discute et paf ! une image me vient, une scène se forme dans ma tête, se joue, les dialogues se créent… et je hurle de frustration car je n’ai pas de quoi noter !!! Il m’arrive régulièrement de bondir de mon lit à 2 heures du matin pour vite aller écrire un passage qui m’est venu, une idée de nouveau livre, etc. Je ne sais pas exactement d’où tout cela me vient, mais la théorie de ma maman c’est que j’ai toujours eu une imagination débordante, même gamine. Ceci explique peut-être cela.

Pourquoi avoir choisi l’auto-édition? Avez-vous été contacté par des maisons d’éditions?

Alors, dans un premier temps, j’ai choisi l’auto-édition pour être complètement indépendante. Et aussi par peur du refus. Maintenant, si j’ai décidé de continuer ainsi, c’est parce que je ne suis pas sûre de pouvoir travailler en équipe, avec d’autres personnes. Je suis une solitaire, je vis un peu dans mon monde, à mon rythme. Comme je le disais avant, dès que j’ai des contraintes, je me braque. L’image d’un cheval sauvage qui lutte contre la domination d’un homme correspond assez bien à ce que je ressens dans ces circonstances. Bien sûr, je ne dis pas que si une ME venait me chercher je lui claquerais d’office la porte au nez ! Mais pour le moment la question ne s’est jamais posé, donc j’aviserai le jour venu. Si jour il y a…

Pouvez-vous nous parler de votre prochain roman qui va paraitre en septembre?

La vraie question serait plutôt de savoir si j’ai envie de vous en parler… J’aime rester secrète sur mes projets pour éviter des fuites inopportunes, et non par pure sadisme comme certaines le croient. De plus, je suis plutôt mauvaise en communication et je ne sais jamais ce que je dois dire ou ne pas dire… Mais je veux bien essayer ! Alors, c’est une histoire qui tournera principalement autour du célèbre MMORPG (massively multiplayer online role-playing game) World of Warcraft, un jeu vidéo en ligne multi-joueurs. J’y ai retranscrit ma propre expérience de ce jeu, dont je suis devenue complètement accro à une époque, et des difficultés qu’une fille peut rencontrer dans cet univers clairement masculin ! Certaines choses sont vraies, d’autres viennent de mon imagination. Et bien sûr, il y a un garçon… il y a toujours un garçon ! Celui-ci est un peu… particulier. Je ne dirai rien de plus, sinon je gâcherai la surprise à mes lecteurs ! Sadique ? Ok, j’avoue, je le suis un peu.

Avez-vous d’autres passions?

Oui, j’ai quelques autres passions, effectivement. Premièrement, je suis une lectrice acharnée ! Il ne se passe pas une journée sans que je lise au moins un livre. Deuxièmement, comme je l’ai dit à la question précédente, je suis assez joueuse et il m’arrive régulièrement de replonger dans l’univers de World of Warcraft, généralement à chaque nouvelle extension. Troisièmement, j’adore la technologie ! C’est peut-être un peu bête, mais j’aime bien avoir les dernières nouveautés ou au moins me tenir informée à ce sujet. Je pense surtout aux ordinateurs, portables, tablettes, smartphones, etc. Pas les aspirateurs, pour le plus grand déplaisir de mon mari ! Et quatrièmement, je me suis récemment découvert une passion pour Pokémon Go ! Eh oui, je fais partie de ces gens qui se baladent un peu partout avec le nez collé à leur smartphone ! Sauf que moi, j’ai les yeux rivés sur mon fils, car lui, il oublie vraiment tout ce qui l’entoure et pourrait bien foncer dans un lac sans s’en rendre compte !

Quels conseils donneriez-vous aux auteurs débutants?

De tenter leur chance quoi que les autres en disent ou en pensent, car le plus important, c’est de réaliser ses rêves, pas ceux des autres. De s’entourer de personnes de confiance, qui donneront toujours un avis sincère sur leurs écrits et pas ce qu’ils ont envie d’entendre. De ne pas se laisser atteindre par les critiques, même si ce n’est pas évident. Moi la première, il m’arrive d’être blessée par la méchanceté des gens, mais j’essaie de ne pas m’y attarder et de positivé un maximum. Pour finir, je dirai que le plus important, c’est de croire en soi et d’écrire avant tout pour soi.

Merci beaucoup d’avoir pris le temps de répondre à mes questions. J’ai hâte d’avoir votre nouveau livre entre mes mains.

Carole

Bonus!!! Voici le résumé d’ Une romance inattendue qui va paraitre le 20 Septembre :

Alexandra, jeune fille de vingt-cinq ans, se découvre une véritable passion pour le célèbre jeu vidéo World of Warcraft. Elle en devient très rapidement accro. C’est au cœur de cet univers enchanteur, peuplé de créatures mystiques, qu’elle va faire la connaissance de Däémon. Personnage froid aux remarques assassines, il commence par prodigieusement l’agacer, avant de simplement l’intriguer. Mais le jour où ils se rencontrent, leur face à face est explosif. Une romance entre eux est-elle seulement possible, ou s’agit-il d’une ruse de la part de Däémon pour parvenir à ses fins ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s