Loeuk… Tchong Kraoy : La dernière fois ▬ Phiseth Srun

LoeukEditions VPS – 2014 – 254 pages

••••• Résumé

Au début du printemps 1975, à 12 000 kilomètres du Sud-Est de la France, un jeune étudiant de vingt ans, originaire de Phnom Penh et issu d’un milieu militaire, quitte sa ville natale pour se rendre chez ses amis au Laos. Pour ce faire, il doit parcourir 800 kilomètres en autocar, partant de la région Nord-Ouest du Cambodge pour rejoindre se rendre à Vientiane. Un mois plus tard, les maquisards communistes « Khmers rouges » envahissent les villes du pays…

••••• Mon avis

 

J’ai abandonné

 

▬ Je ne vais pas tourner autour du pot, je n’ai pas du tout accroché avec cette lecture, cette histoire, cette plume et le personnage principal.
Comme suggéré dans le résumé, je m’attendais à faire un voyage dans ce vaste contient asiatique. M’en prendre plein les yeux et m’évader un peu, malgré le sujet qui allait être abordé…
Certes, l’esprit s’évade un petit peu …
Je me suis forcé à lire, tentant d’arriver au moins à la moitié du roman. Ce qui était la moindre des choses pour chroniquer ce livre. Mais finalement, j’ai abandonné cette lecture.
▬ L’écriture de l’auteur est simple, parfois naïve, ce qui correspond bien au personnage principal. Arrivé en France, ne parlant pas très bien la langue, ce style d’écriture reflétait parfaitement l’incertitude dans laquelle notre héros pouvait évoluer.
Mais il y avait trop de description survolés, de sentiments quasi-inexistant. Je n’ai pas ressenti d’émotion en lisant ce roman, ce qui – à mon sens – est l’une des choses les plus importantes d’une lecture!
Rien ne se passe vraiment, on suit seulement ce héros dans son périple des plus banal. On découvre une multitude de gens de sa famille ou de parfaits inconnus.
▬  Ce qui m’a le plus gêné dans ce roman et qui m’a fait décrocher, c’est cet amoncèlement de détails qui n’ont pas vraiment leur place dans ce récit: trop d’informations débités mais qui n’apporte rien à notre lecture.

 

+++++ Ce qui m’a vraiment plu

Difficile à dire … mais si une bonne chose pouvait ressortir de cette lecture, c’est le dépaysement. La promesse d’un voyage au Laos…

– – – – Ce que j’ai moins aimé

Tout est survolé, rien n’est vraiment approfondi 😦

••••• Pour conclure

C’est le récit d’un voyage qui ne passe que par les yeux sans arriver jusqu’à toucher le cœur.

 

••••• A qui plaira ce livre ?

Même si cet instant lecture n’a pas fait mouche chez moi, peut-être aimerez-vous découvrir le Laos, le Cambodge et la découverte de la France au travers du regard du héros. 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s