On donne la parole à… Maëlle

Aujourd’hui, nous faisons connaissance avec Maëlle, 17 ans et passionnée de lecture, qui m’a gentiment répondu entre deux révisions…

Maëlle, merci beaucoup de te prêter au jeu !

Tout d’abord, quelle lectrice es-tu ? Occasionnelle, assidue, vorace ? Addict ! Littéralement, j’ai du mal à me passer de lecture. Je ne peux plus lire en ce moment avec mes révisions pour le BAC et c’est vraiment une torture !

lecteur 17

Quel est ton premier souvenir de lecture ? Ma mère me lisait des « Martine » quand j’étais petite, un différent tous les soirs ! Notre collection était impressionnante, mais elle s’est perdue dans les déménagements Je ne savais pas encore lire mais j’adorais les belles images de Marcel Marnier.

En règle générale, qu’est-ce qui te fait choisir un livre ? Comme beaucoup de gens, la quatrième de couverture ! Si elle m’inspire j’y vais, sinon je vais voir les critiques sur Booknode, on peut avoir de belles surprises !

Quel est le livre qui se trouve en ce moment sur ta table de chevet ? « Les fleurs du mal » de Baudelaire, merci le bac !

De quel livre en particulier aurais-tu envie de me parler aujourd’hui ? « La mer en Hiver » de Susanna Kearsley. Il transporte littéralement en Ecosse, l’intrigue est juste incroyable et pleine de rebondissements, tandis que la plume de l’auteur nous fait voyager avec elle !

Printemps 1708, une flotte jacobite de soldats français et écossais échoue à faire revenir James Stewart, le roi exilé, sur ses terres d’Écosse afin de réclamer sa couronne. De nos jours, Carrie McClelland s’inspire de cet épisode historique dans son nouveau roman. Installée aux abords du château de Slains, au cœur d’un paysage écossais désolé et magnifique, elle crée une héroïne portant le nom d’une de ses ancêtres, Sophia, et commence à écrire. Mais elle se rend compte que ses mots acquièrent une vie propre et que les lignes entre fiction et faits historiques se brouillent de plus en plus.
Tandis que les souvenirs de Sophia attirent Carrie encore plus au cœur de l’intrigue de 1708, elle découvre une histoire d’amour fascinante, oubliée avec le temps. Après trois cents ans, le secret de Sophia doit être révélé. Une histoire d’amour puissante et ensorcelante, entre passé et présent !

Si tu devais me décrire ce livre en trois mots, quels seraient-ils ? Passion, magnifique, historique.

Quel est le personnage dans ce livre qui t’a le plus marqué ? Sophia, une des deux héroïnes principales ! C’est un personnage profond et fort qui inspire par sa façon de voir les choses. Je pense que Sophia est une part de celle que l’on pourrait aimer être, nous femmes et filles.

Qu’as-tu pensé lorsque tu as refermé ce livre ? Du soulagement et de la frustration en même temps. C’est paradoxal, mais il faut le lire pour comprendre !

A qui l’offrirais-tu ? A toutes les personnes qui pensent qu’on ne peut pas être dépaysé par un livre.

« Quand je reposai enfin mon stylo, je restai un instant assise, immobile, à lire ce que j’avais écrit. Là, de nouveau, c’était une femme que je voyais. Jusque-là, tous mes personnages principaux étaient des hommes, mais voilà que cette femme se manifestait, comme si elle exigeait de participer elle aussi. Parfois des personnages entraient ainsi dans mes romans, sans crier gare, souvent même sans que je l’aie souhaité. »

Merci Maëlle. Je crois que ma PAL (Pile A Lire) vient de s’enrichir d’un nouveau titre !

Claire

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s