Oscar et la dame rose ▬ Eric-Emmanuel Schmitt

Afficher l'image d'origineAlbin Michel – 2002 – 100 pages

••••• Résumé

Voici les lettres adressées à Dieu par un enfant de dix ans. Elles ont été retrouvées par Mamie Rose, la dame rose qui vient lui rendre visite à l’hôpital pour enfants. Elles décrivent douze jours de la vie d’Oscar, douze jours cocasses et poétiques, douze jours pleins de personnages drôles et émouvants. Ces douze jours seront peut-être les douze derniers. Mais, grâce à Mamie Rose qui noue avec Oscar un très fort lien d’amour, ces douze jours deviendront légende.

••••• Mon avis

Super moment de lecture

 

▬ Oscar à 10 ans, il est hospitalisé depuis des lustres et l’une des seules choses qui le réconforte, ce sont les visites de Mamie Rose (“une veille dame, de l’extérieur, en blouse rose et qui vient rendre visite aux enfants malades” comme le précise si bien Oscar.)

“ On m’appelle Crâne d’Œuf, j’ai l’air d’avoir sept ans, je vis à l’hôpital à cause de mon cancer et je ne t’ai jamais adressé la parole parce que je crois même pas que tu existes.”

Mamie Rose raconte sa vie extraordinaire à Oscar, elle n’a pas la langue dans sa poche et ne regarde pas le petit garçon comme un “anti-espoir”. Il est malade, mais pas la peine de s’apitoyer, le mieux étant de profiter de chaque instant de la vie. Après une greffe de moelle qui n’a pas fonctionné – il le voit bien, il le sent bien – Oscar demande au personnel de l’hôpital s’il va mourir. Mais tout le monde devient sourd sauf Mamie Rose qui répond à ses questions honnêtement et sans détours. Elle lui suggère d’écrire à Dieu et ce sont ses lettres que nous lisons. 12 lettres pleine de maturité, de vérité et d’amour.

 

▬ Oscar raconte à Dieu – avec une maturité parfois déstabilisante- ses journées à l’hôpital, il parle des autres patients, de ses parents, l’attitude des adultes face à son crâne d’œuf. Mais ça ne va pas fort pour Oscar et il décide, après une conversation avec Mamie Rose, de vivre chaque journée comme une décennie. Traversant les âges de la vie, avec ses joies et ses peines, ses coups dur et ses bonheurs…

“ Faut pas tirer une tête pareille, docteur Düsseldorf. Ecoutez, je vais vous parler franchement parce que moi, j’ai toujours été très correct sur le plan des médicaments et vous, vous avez été impeccable sur le plan maladie. Arrêtez les airs coupables. Ce n’esp as de votre faute si vous êtes obligés d’annoncer des mauvaises nouvelles aux gens, des maladies aux noms latins et des guérisons impossibles. Faut vous détendre. Vous décontracter. Vous n’êtes pas Dieu le Père. Ce n’est pas vous qui commandez à la nature. Vous êtes juste réparateur. Faut lever le pied, docteur Düsseldorf, relâcher la pression et pas vous donner trop d’importance, sinon vous n’allez pas pouvoir continuer ce métier longtemps. Regardez déjà la tête que vous avez. ”

▬ Ce roman parle de maladies, de traitements lourds, de jeunes malades, mais on ne tombe absolument pas dans la mièvrerie d’un récit larmoyant. Eric-Emmanuel Schmitt a savamment dosé les émotions pour que ce roman fasse réfléchir sans que l’on aille besoin d’aller prendre un mouchoir ou d’essuyer nos yeux plein de larmes. Quoi que la dernière lettre… Mais bon, je n’en dirais pas plus, je vous laisse découvrir cette correspondance particulière!

 

+++++ Ce qui m’a vraiment plu

▬ Le style épistolaire, genre que j’affectionne particulièrement.

▬ Le point de vue, tout en maturité, d’un enfant.

– – – – Ce que j’ai moins aimé

▬  C’est toujours ce petit détail qui revient souvent dans les romans épistolaires, c’est de ne pas avoir le point de vue d’autres personnages. Mais c’est aussi une bonne chose, car cela laisse place à l’imagination.

••••• Pour conclure

Un court roman épistolaire bourré d’émotions et d’humour. Ce livre est joliment écrit, Oscar et Mamie Rose sont terriblement attachants. C’est un livre qui nous fait relativiser, je vous le recommande!!!!

“- Ils n’ont pas peur de toi, Oscar. Ils ont peur de ta maladie.

– Ma maladie, ça fait partie de moi. Ils n’ont pas à se comporter différemment parce que je suis malade. Ou alors ils ne peuvent aimer qu’un Oscar en bonne santé? « 

 

••••• A qui plaira ce livre ?

Aux fans de correspondances, même si celle-ci est assez particulière.

••••• A savoir!

Oscar et la Dame Rose fait partie d’une série de roman qui traite des religions: Le cycle de l’Invisible. Il fut adapté au théâtre et plus récemment au cinéma, Eric-Emmanuel Schmitt en est le réalisateur:

  Nanie

Publicités

Une réflexion sur “Oscar et la dame rose ▬ Eric-Emmanuel Schmitt

  1. Je l’ai lu aussi, ma Nanie et j’avais beaucoup aimé.
    Ce livre m’avait beaucoup touché et le film a eu le même effet sur moi!
    Bonne journée et si on ne papote pas ailleurs (hihi) bon week-end!
    Gros bisous

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s