Mon père ce bébé – Sébastien Tache

Mon père ce bébé par Freezou83Publishroom – 2016 – 132 pages (ebook)

Pendant mon enfance, les découvertes et les bonheurs se sont enchaînés à une vitesse vertigineuse :  premier mot, premier vélo, Papa et Maman, toujours à mes côtés, mon grand-frère Jimmy et surtout Coucou, mon canari. Puis il y eut l’incendie.

Aujourd’hui, Coucou a disparu et malgré l’affection de Coucou 2, tout a changé. La cour de l’école remplie de jeux et de rires, a laissé place aux couloirs sombres du collège. Jimmy s’est engagé dans l’armée, il est parti. Et maintenant, c’est mon père qui s’absente, de plus en plus souvent, avant de disparaître pour de bon, seul sur un lit d’hôpital. Où est-il allé ? A-t-il rejoint Coucou ? Et si, en y croyant très fort, je pouvais le faire revenir ?

Pour commencer, nous tenons à remercier Sébastien Tache d’avoir bien voulu nous confier son premier roman. Se soumettre à la critique de parfaites inconnues n’est pas facile. Nous espérons que notre avis se montrera aussi juste que constructif. Et nous souhaitons une belle et longue vie à « Mon père ce bébé » !

L’avis de Carole

Super moment de lecture

Points forts

Je tenais tout à d’abord à féliciter l’auteur dont l’orthographe est particulièrement soignée. Le récit m’a fait vivre beaucoup d’émotions. On ressent sa douleur face à la disparition de ceux qu’il aimait. C’est comme un exutoire face aux différents événements qu’il a dû traverser. Il est impossible de rester insensible surtout quand c’est autobiographique.

Points faibles

Lorsque le paranormal est arrivé dans l’histoire, j’ai un peu décroché. J’ai beaucoup de mal avec la fiction mais cela ne remet pas en cause le travail de l’auteur.

A qui je conseillerais ce livre ?

A toutes les personnes qui aiment les récits autobiographiques, la romance et le paranormal.

L’avis de Claire

Mmmh, pas mal

Points forts

Ce livre est pour le moins original, dans l’écriture comme dans l’histoire. La première partie est un récit de vie composé de souvenirs piochés çà et là dans une mémoire d’enfant, puis d’adolescent. La seconde partie mélange paranormal et récit initiatique, elle prête à réflexion.

On sent qu’une grande part du récit est tirée de la vie de l’auteur, ce qui rend certains passages touchants, voire poignants, et plus particulièrement encore lorsque le vécu personnel fait écho à l’histoire.

Points faibles

J’ai malgré tout été gênée par l’impression que le texte n’était pas suffisamment abouti. Répétitions fréquentes (donnant toutefois un effet de style qui, après discussion avec l’auteur, s’avère volontaire), légères incohérences ou passages manquant d’explications, et scènes survolées là où j’aurais voulu des approfondissements…

L’auteur m’ayant confié que ce tout premier roman avait été écrit en trois jours en hommage à son père disparu, cette sensation trouve certainement là son explication.

A qui je conseillerais ce livre ?

A tous ceux qui aiment les récits initiatiques et le paranormal. Et à ceux qui veulent découvrir avec simplicité un nouvel auteur (le livre se lit très vite et très facilement).

 

L’avis de Nanie

Mmmh, pas mal

 

Points forts

J’ai tout de suite eut envie de lire ce roman, dont le sujet me parle particulièrement. Plusieurs sujets ont fait écho en moi et bien entendu j’ai été touchée.

J’ai bien aimé ce récit à la première personne, avec cette vision enfantine en début de roman. Le narrateur grandit, on apprend avec lui et on découvre ses jolis bonheurs comme ses grands malheurs.

Cette lecture questionnée : jusqu’où l’auteur a-t-il puisé dans sa vie personnelle? A quel moment la fiction est entrée dans le récit?

 

Points faibles

Les répétitions dans ce court texte m’ont amené vers cette sensation de longueur alors que j’adore lire de longs romans.

Tout comme Carole, dès l’arrivée du paranormal j’ai un peu décroché de l’histoire même si cela est vraiment touchant et apporte un second souffle au récit. Ce n’est pas mon genre de prédilection, j’avoue !

 

A qui je conseillerais ce livre ?

Il touchera les personnes qui ont perdu un proche. J’ai pensé à Catherine Pancol et à sa trilogie « Les yeux jaunes des crocodiles » en lisant ce roman, donc je pense que celles et ceux qui aiment l’auteur, pourraient bien aimer ce livre également.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s