Les yeux jaunes des crocodiles ▬ Katherine Pancol

9782253121206Le livre de poche – 2007 – 661 pages

••••• Résumé

Ce roman se passe à Paris. Et pourtant on y croise des crocodiles.
Ce roman parle des hommes.
Et des femmes. Celles que nous sommes, celles que nous voudrions être, celles que nous ne serons jamais, celles que nous deviendrons peut-être.
Ce roman est l’histoire d’un mensonge. Mais aussi une histoire d’amours, d’amitiés, de trahisons, d’argent, de rêves.
Ce roman est plein de rires et de larmes.
Ce roman, c’est la vie.

••••• Mon avis

J’ai adoré

 

Ce roman m’intriguait avec sa couverture coloré et son titre étrange… Qu’allais-je découvrir dans ce roman, allait-il me plaire?

▬ C’est un roman sur des gens ordinaires, Joséphine en tête, qui avancent dans la vie avec leurs lots de surprises, de joies, de déceptions….

▬ L’auteur met un point d’honneur à nous présenter chacun des personnage, Joséphine, ses filles, son mari, sa sœur, son beau-frère, sa meilleure amie, son beau-père, etc… Cela pourrait plomber un peu ce début de roman, mais j’ai adoré faire la connaissance de chacun. C’est une saga familiale où l’on connait le ressenti de tout le monde et qui n’aimerait pas savoir ce que pense son voisin!

▬ Il n’y a pas d’action à proprement parlé. Le fil conducteur du livre…c’est l’histoire d’un livre ^^ Et c’est ce qui m’a plut, tout ce processus concernant l’écriture: le syndrome de la plage blanche, l’inspiration trouvée dans la vie de tous les jours, l’attachement aux personnages créés, la mise en place de l’intrigue, etc… C’est une des partie du roman que j’ai adoré, mais il n’y a pas que ça.

▬ Comme dis plus haut le personnage centrale de cette histoire est Joséphine. Elle est très attachante et va évoluer tout au long de ce premier tome. Peu sure d’elle au début du bouquin, cette mère de deux enfants, est pourtant loin d’être bête et n’a aucune raison de rougir de son parcours personnel et professionnel. Mais le regard que les autres portent sur elle, n’est pas flatteur, en particulière le regard de sa mère, de sa sœur Iris et de sa grande-fille Hortense également.

▬ Ce roman est tellement riche de personnage qu’il est facile de s’identifier à l’un deux. Et de reconnaitre en d’autres, certaines personnes qui pourraient se trouver dans notre entourage ^^ On passe par un max d’émotions, on les aime, on les déteste, on a envie de les consoler ou de les gifler!!!

▬ Je pourrais vous faire une présentation détaillée de chaque personnage, mais loin d’être fainéante car j’adorerais le faire, je vais plutôt laisser planer le suspens. Car je trouve important de se faire sa propre opinion parmi cette multitude de personnage aussi intéressants les uns que les autres. J’ai mes petits chouchous comme Joséphine, Gary, Zoé ou bien le bel inconnu de la bibliothèque… Mais je préfère ne pas trop en dire, pour ne pas vous spoiler.  Je laisserais donc le soin à Katherine Pancol de vous les présenter ;)

▬ En parlant de l’auteur! J’adore, j’adhère, totalement à la plume de Katherine Pancol. J’aime sa façon simple de raconter les choses, de mettre l’accent sur certains détails, la fluidité de son récit, ses petits mots qui nous touchent. Chaque personnage est travailler avec soin et évolue à son rythme.

 

+++++ Ce qui m’a vraiment plu

▬ L’histoire du livre de Joséphine: son processus de création, ses heures d’écritures, ses doutes.

▬ Tous ces personnages, que l’on aime ou pas, y’en a pour tout les goûts!

▬ La plume de l’auteur.

– – – – Ce que j’ai moins aimé

▬ Pas grand chose à vrai dire … Mais bon, faut jouer le jeu alors ce que j’ai le moins aimé c’est … la fin parce qu’il fallait dire au revoir à Joséphine et compagnie ^^ Mais les tomes 2 et 3 ne sont pas bien loin 🙂

••••• Pour conclure

C’est une saga familiale riche en rebondissements. Beaucoup de personnages se croisent, s’aiment ou se détestent. On ne s’ennuie pas une minute dans ce livre qui raconte pourtant le quotidien ordinaire, de gens comme vous et moi!

Insertion d’une ou plusieurs citations pour illustrer l’article :

 » J’ai compris que le Bonheur, ce n’est pas de vivre une petite vie sans embrouilles, sans faire d’erreurs ni bouger. Le Bonheur c’est d’accepter la lutte, l’effort, le doute, et d’avancer, d’avancer en franchissant chaque obstacle.  « 

••••• A qui plaira ce livre ?

Si vous aimez les choses simples, les romans de vie. Si vous aimez les sagas également.

 Nanie

Publicités

2 réflexions sur “Les yeux jaunes des crocodiles ▬ Katherine Pancol

  1. Pingback: La valse lente des tortures ▬ Katherine Pancol | Grisham, Austen, Glines et les autres…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s